dimanche 2 juin 2013

danny sims

peu de gens en dehors des caraibes connaissait bob marley avant sa rencontre avec danny sims.
Danny Sims

“quand je l'ai entendu , j'ai su que c'etait le nouveau bob dylan”
Mr. Sims, un producteur de musique, a fait signer a bob marley son premier contrat international.
il fonda le label JAD et eut un premier succes avec johnny nash et son i can see clearly now.

en 1972 il vend le contrat de bob marley a chris blackwell d'island records.


Ancien manager du chanteur soul Johnny Nash, Danny Sims était également son partenaire d'affaire. Avec le producteur Arthur Jenkins, ils étaient les co-propriétaires du label JAD Records (ce sont les initiales de leurs prénoms qui composent le nom du label).

En 1967, ce natif du Mississipi avait fait signer à Marley et aux Wailers un contrat de cinq ans, contrat qu'il avait revendu à Chris Blackwell en 1972. Il avait de nouveau travaillé avec Marley en devenant son manager quelques temps avant le décès de ce dernier, en 1981.

«(Sims et Nash) ont emmené Bob et Peter (Tosh) vers des normes internationales élevées, que ce soit en studio ou sur scène», explique dans les colonnes du Jamaica Obserber l'historien du reggae Roger Steffens, qui a travaillé avec Sims sur la compilation "The Complete Bob Marley & The Wailers : 1967-1972".

« (Sims) était un homme à très forte personnalité, qui savait ce qu'il voulait. Danny était un grand organisateur, un businessman discipliné », rapporte quant à lui l'ancien footballeur international Allan "Skill" Cole, ami d'enfance de Bob Marley, et proche de Danny Sims avec qui il travaillait sur la sortie de sa biographie "The Bob Marley I know".

Danny Sims travaillait ces dernières années sur la sortie de chansons inédites de Bob Marley. Il se disait effectivement détenteur d'un grand nombre de trésors musicaux de Marley.